Rome Criminelle - Caffè Sangue [Livre] | Rome en Images
Nous sommes tous des Italiens
RSS facebook twitter googleyoutube Suivez Rome sur Pinterest
Les Italiens sont des Français de bonne humeur - Jean Cocteau

Rome Criminelle - Caffè Sangue [Livre]

Avec Rome criminelle, trilogie dont le 1er opus Caffè Sangue est tiré, Patrizio Avella nous emmène au coeur de l'Italie. Par-delà la Dole Vita. A découvrir.


1. Patrizio Avella en quelques mots...

"Patrizio Avella vit entre nos régions bourguignonne et franc-comtoise et la capitale italienne au sein de laquelle sa famille et ses amis lui offrent un cadre d’accueil et des expériences riches de dialectes et de documentations pour enrichir ses écrits. Dijonnais de naissance mais Romain dans l’âme, on retrouve dans ses écrits la passion de la gestuelle de la Dolce Vita bouillonnant dans le sang de ses souches italiennes méridionales.


Ses expériences et ses passions dans la vie romaine...

Après des études universitaires de lettres en Italie à l’Università di Perugia, suivies d’un DESS d’Economie et d’un Master E-marketing à l’Université de Bourgogne, Patrizio Avella a poursuivi une carrière dynamique de cadre commercial sur Gap à Nice, en Bourgogne et surtout à Rome au sein d’une société travaillant pour la télévision italienne, la Rai.

Cette expérience romaine lui a permis d’approfondir ses recherches documentaires intenses sur les tragiques « années de plombs » qui endeuillèrent la péninsule durant une décennie avant de subir les années criminelles du terrorisme des Brigades Rouges.

Passionné par le cinéma néoréaliste, la musique lyrique avec l’opéra Verdien, l’Art Baroque et bien sûr la gastronomie traditionnelle régionale française de « brasserie parisienne » et italienne des « trattorie casalinghe »."

2. Son dernier roman, Caffè Sangue, nous emmène en Italie, notamment, au temps des années de plomb...

"Inspirés de faits authentiques, les personnages de ce roman nous ouvrent les arcanes des machinations politiques occultes durant la guerre froide en plein coeur de Rome.

Il ne s’agit ni d’une tragédie, ni d’un documentaire-fiction mais d’une histoire réelle, vécue. Grâce à Patrizio Avella nous retrouvons avec délectation une Italie traditionnelle aux mille saveurs mais aussi une Italie en pleine évolution avec ce que cela comporte de drames et de scandales...

Guido Gian, un agent des « Servizi » saisit l’opportunité d’une mission pour organiser un évènement spectaculaire et meurtrier dans le but de créer un climat de terreur préalable à un coup d’état militaire.

Au milieu de ce plan machiavélique qui concernera le « Tout Rome » un amour naîtra. Licia en détournera-t-elle les sombres desseins ?

Après « La Dolce Vita », les années de plomb débutent dans le sang et les larmes.

Patrizio Avella nous embarque littéralement en plein coeur de l’Italie, de Rome et de sa plume vise très habilement les nôtres."

3. Patrizio, vous vivez aujourd'hui en France, et vous connaissez très bien Rome. Qu'est-ce qui vous plait le plus à Rome ? Vous déplait le plus ? Quels sont vos endroits préférés à Rome ? Pour une balade, un bon café, un restaurant ?

Ma place préférée est depuis ma plus tendre jeunesse romaine la belle et oblongue Piazza Navona qui est le décor préféré de mon roman présente sur ma couverture avec la statue de Neptune, avec ses belles terrasses où il fait bon déguster un buon caffè o un gelato o mangiare un schizito suppli' e vedere le belle ragazze !!!

Puis vient la Piazza Campo dè Fiore avec son marché typique et traditionnel mais aussi il suo fornaio avec la pizza rossa e pizza bianca delizioze !!!

Le pire le quartier de l'Eur !!! et les supporters de la Lazio moi qui suis un Romanista doc !!! Viva Totti !!! Forza Roma !!!


4. La gastronomie italienne est importante pour vous. Quels plats nous cuisineriez-vous si nous étions votre invité à table ?

Pour la gastronomie, tu es le bien venu pour déguster les spécialités culinaires romaines si tu passes par Dijon et j'inviterais des amis gourmands aussi mais la pasta all'amatriciana avec en entrée des artichauts alla giudea, des supplis ar telefono, et en dessert un sorbet au limoncello avec les petits baba de Salento !!!


5. Quand sort le second volet de votre trilogie. Pouvez-vous nous en dévoilez quelques éléments ?

Le second volet de la trilogie ROME CRIMINELLE est en cours d'écriture et avec la correction il devrait être diffusé par les Editions GUNTEN de Dole dans le Jura vers le printemps 2011, voire début d'été.

Le sous-titre du premier était CAFFE SANGUE celui du second sera PIOBBE SANGUE en romanaccio Pluie de deuil, des titres empruntés à des vers de mon poète français préféré Prévert et traduit en romain.

Nous retrouverons nos protagonistes dans cette seconde partie aussi à Buenos Aires une ville avec une forte population d'origine italienne alors que dans le premier roman nous avions voyagé à Lisbonne l'autre ville aux 7 collines !!!

Merci Patrizio de votre temps.

Site : Patrizio Avella


Titre : Rome Criminelle
Auteur : Patrizio Avella
Type : Roman
Rayon : Littérature générale
Prix public : 19 €uros
ISBN : 978.2.914211.87.1
Parution : juin 2010
Format : 14,5 X 22,5
Pages : 500
Couverture : Edition brochée
Poids : 800 gr.

Vos Chemins Mènent à Rome

Rome, italie

3 commentaires :

Alice a dit…

Chouette, un petit rayon de soleil romain dans ma boîte mail :-) Bonne journée, bonne lecture pour les uns, bonne écriture pour les autres...

Alice

http://le-wonderblog.blogspot.com

sur les traces de notre enfance a dit…

Ah...
J'en suis sans voix.
Soudain toute une atmosphère envolée qui revient et m'envahit.
Beaucoup de nostalgie, des souvenirs, des émotions.
Je ne sais plus très bien si je parle de Rome ou du blog.
J'ai encore en mémoire, il y a deux ans, ce début d'été ensoleillé, que je passais en compagnie de Gilda Piersanti.
La pille de livres bien rangée avec d'autres sur un coin de l'harmonium, là où attendent les lectures de vacances.
Je dévorai le premier et fis durer le plaisir jusqu'au dernier. Celui-là, "Jaune Caravage" m'attirait moins que les précédents. Ce n'était pas la même présentation, et cela sans doute m'influa-t-il. A mi parcours, je sus qui était l'assassin !

J'ai tout oublié, sauf ce bonheur d'un été commençant, et cette lecture parfaitement accordée.

Découverte grâce à toi, et visitant son site, j'ai passé un long moment avec cette italo-parisienne, au demeurant fort sympathique et passionnante.

Il me semble que tous ces mois s'effacent.
Tu sais qu'avec un bon livre...
J'attends ton prochain message, Caro Eric aux yeux bridés
Et je vais allez rendre visite à ton ami Patrizio, dont le nom ne m'est pas tout à fait inconnu.
Ciao amico, arriverci
Anna

Eric a dit…

@Alice/@Anna : Merci Alice, Merci Anna, de ton passage. A très bientôt. Eric

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires... j'adore ! - Rome en Images