Roma Paris - 3 minutes Chrono

"Roma / Paris - L'Italie et la France : 2 pays, 1 même passion pour le cinéma. 10 réalisateurs, 5 italiens et 5 français, racontent leur capitale dans un film de 3 minutes, tourné avec un téléphone portable."

roma paris 3 minutes, rome, italie
1. I Finocchi di Bruno

Le marché ouvre à peine, il fait nuit, les vendeurs montent les stands... Une étrange puanteur s'élève, une odeur de brûlé. Au stand des fruits tous se demandent ce qui sent si mauvais...
IL est redescendu ! Tout le monde ici le connaît, IL est là depuis toujours, et tous lui prodiguent des conseils pour éliminer cette affreuse odeur de brûlé.

Campo dei Fiori, le marché aux fleurs, et ses accents romains... la statue de Giordano Bruno (1548-1600) revit... Bof !

I Finocchi di Bruno - Film

2. La Promessa della Sposa

Une très belle jeune femme, en robe de mariée d'une belle couleur verte, court dans les rues de Rome à la recherche de quelqu'un ou de quelque chose. Elle traverse divers quartiers, au risque de se blesser. Les talons de ses chaussures sont les premiers à la trahir, puis immédiatement après vient la sueur, alors que son cœur bat de plus en plus fort.
Quelqu'un a besoin d'elle.

Une robe verte Villa Doria Pamphili, juste au-dessus du Trastevere... gare de Termini, Piazza di Spagna... Trinité des Monts... le Vatican, Saint-Pierre de Rome au loin... Castel Sant'Angelo... le Pont Saint-Ange... le Colisée... la Fontaine de Trevi... une course effrénée... et au final... Chut... vous verrez...

La Promessa della Sposa - Film

3. Travolto da un insolito destino in un pomeriggio qualunque in Roma

Est-il possible de résumer une des plus grandes villes du monde en seulement 180 secondes ? Depuis les musées capitolins jusqu'aux escaliers de la place d'Espagne, en passant par les ruelles étroites et mystérieuses du Trastevere, jusqu'au repaire romain de Garbatella. Pas plus de 24 heures pour une course effrénée dans la ville, dans la poussière et la boue de siècles d'histoire et le gouffre assourdissant de jours sans mémoire.
Entre les pièges et écueils de ces chemins, il y a également l'amour : fulgurant et rare, unique comme cette ville.

Saint-Pierre de Rome et la vue de sa coupole sur les jardins cachés du Vatican... le Panthéon... la Fontaine de Trevi... la Piazza di Spagna... le Trastevere of course, la Bocca della Verita... Piazza Navona... Piazza Santa-Maria in Trastevere... le tir de canon, tous les jours à midi... Ponte Milvio...

Travolto da un insolito destino... - Film

roma paris 3 minutes, rome, italie
4. Roman Holiday

La Rome enchanteresse est le décor de nombreuses idylles entres jeunes amants. Parmi eux, il y a Zinedine et Marco qui se promènent dans la ville, main dans la main. Comme le temps a passé depuis ce 9 juillet, deux ans auparavant...

Lungotevere... Saint-Pierre de Rome... Pantheon... Campo dei Fiori... les caricatures de Piazza Navona... Fontaine de Trevi... les marches de la Trinité des Monts et la Place d'Espagne... le Colisée...

J'étais dans les rues de Rome le soir de la défaite en coupe du monde et je peux vous dire que c'est un de mes plus mauvais souvenirs... avec le décès de Jean-Paul II. L'ambiance n'était pas la même... malsaine... Je me suis fais chargé aux abords de Campo dei Fiori par les cavaliers... Uhm, mieux vaut courir et vite... en plus on a perdu... et puis, bien sûr Didier tu n'es plus là pour nous emporter dans un rire sur la diagonale des fous - un romain qui veut prendre la sortie à droite du périph commence par vous doubler par la gauche et se rabat ensuite sous votre nez... - so long Didier...

Ca y est, voilà, j'ai le blues de Rome, vous êtes content(e)s maintenant ! Y manquait plus que cela. Y fait déjà un froid de canard à Milan... malade pendant presque un mois avec tout ça... Bon, j'vais pas me laisser abattre... voici le dernier film...

Roman Holiday - Film

5. Suburbia

La cohabitation pacifique de deux peuples dans une métropole qui s'ouvre au monde, une capitale antique de l'empire qui doit compter avec l'arrivée des barbares.
A la peur de la population urbaine correspond l'enthousiasme pacifique et libertaire de la nouvelle génération d'étrangers qui repeuplent la périphérie.
Suburbia dépouille la question de l'émigration de son contenu politique et la ramène aux sentiments.

Suburbia mérite mieux que cette 5ème place... je vote donc pour lui, pour qu'il remonte dans le classement... je le place second avec Travolto, et premier la Promessa della Sposa...

Suburbia - Film

Et vous, pour qui votez-vous ?


Rome, ville de l'amour ? Toujours ? Oui toujours !

colisée, rome, italie, rome en images
Tous les Chemins Mènent à Rome


Commentaires

Anonyme a dit…
Mercoledi 12 dicembre
Caro Eric
Tu vas me trouver bien ignare, mais je n'ai toujours pas compris comment laisser un commentaire sur le billet du jour.
Celui de ce matin m'a enchantée.
D'abord parce que j'aime le cinéma, et qu'il m'arrive souvent de ne pas avoir envie de voir un film, quand il a été si bien évoqué, que sur les mots j'ai créé mes propres images, donné vie aux personnages et que je redoute la déception que pourrai provoquer la vision du VRAI film.
C'est ce qui m'est arrivé en lisant ta propre vision de "La promessa della sposa".
Ensuite, parce que tu es là, bien vivant derrière chaque phrase, et que mon imagination ne demande que ça, me glisser dans la peau du narrateur et revivre avec lui des moments de sa vie.
Merci pour ce décollage qui m'a ramenée dans ce qui fut et restera toujours la mia città, Roma...
Je n'ai qu'un regret, j'avais terminé mon café avant d'avoir ce plaisir !
Grazie
Arrivederci
Anna di Fiorile
Eric a dit…
Anna,

je viens de publier ton message. Merci

Peut-être peux-tu me dire où cela bloque. C'est bizarre, puisque tu peux le publier sur un autre message...

J'aimerai avoir ton retour là-dessus, car peut-être d'autres personnes sont dans ton cas...

Normalement pour laisser un commentaire, il convient de cliquer sur le lien commentaire qui se trouve en-dessous de la phrase : "Si cet article vous a plu, inscrivez-vous au fil RSS. A presto !"

Un champ apparaît qui te permet de laisser ton commentaire, en spécifiant si tu veux rester anonyme ou pas.

Dis-moi si ces informations te sont utiles...

Ciao Anna
le club des cinq a dit…
Je les lis maintenant, après avoir trouvé la solution par hasard, en cliquant sur le titre du message.
Je réponds parce que la phrase que tu cites, je l'ai interprétée comme une invitation à m'abonner au blog, ce qui était déjà fait.
Peut-être pourrais-tu la formuler de façon plus explicite, pour ceux qui ignorent, comme moi avant, que le fil RSS sert à laisser un commentaire.
Ciao
Eric a dit…
Anna,

je m'explique mal. Ce sont 2 choses différentes.

Pour ne manquer aucun billet, il est possible de s'incrire au fil RSS. C'est l'objet de cette phrase.

Mais, tout le monde peut laisser un commentaire, inscrit au fil RSS ou pas. C'est la base du blog. Pour cela, ou tu arrives directement sur le billet et tu peux constater la présence d'un champ pour laisser ton commentaire,

ou tu découvres Rome en Images à travers sa page d'accueil, et pour laisser un commentaire, il suffit simplement de cliquer sur le lien "commentaire" juste en-dessous du billet. Le champ de saisie apparaîtra alors automatiquement.

J'espère avoir été plus clair cette fois-ci.

Eric

Articles les plus consultés