Paris Rome, Aller Simple - Corriere Romano

Paris Rome, Aller Simple... C'est le titre de l'interview du Corriere Romano de ce week-end... où vous découvrirez...
  • Le top 3 de mes lieux préférés à Rome
  • Les 3 défauts majeurs de la capitale italienne
  • Ce qu'il y a de commun entre Montmartre et le Trastevere
  • Et pourquoi, non, je ne fais pas concurrence aux sites officiels ! (sic)
Bonne lecture ! Tous le commentaires sont vivement appréciés ! Si vous en avez envie, vous pouvez m'écrire pour répondre à tout ou partie de ces questions et je les publierai. Ne soyez pas timides, la photo n'est pas obligatoire ! Alors à très bientôt.

nuit blanche, rome, roma

Eric LE BIAN, français transféré il y a 3 ans dans la capitale italienne, est resté tellement fasciné par la beauté de la ville éternelle, qu'il en a dédié un site : Rome-en-Images : vidéos, nouvelles, évènements et plus que tout, des suggestions pour les touristes français. Le tout uniquement par passion, parce que, affirme-t'il : "Si Paris est belle, Rome est charmante". De Simone Chiaramonte

Corriere Romano : Eric, d'où vient cette profonde admiration ?

Mon admiration est venue petit à petit. J'ai d'abord connu le Trastevere, mais au fils des mois, c'est tout Rome que j'ai pu apprécier : ses couleurs chaudes, son soleil, unique, le bruit de ses fontaines, les cris des mouettes le matin au réveil... Tous ces éléments, alliés à la beauté incontestable de ses monuments, ont fait mon admiration pour cette ville unique.

Corriere Romano : A-t'il été difficile de s'adapter, en particulier le fait de devoir recommencer de zéro de nouveaux rapports sociaux ?

Une chose très importante pour moi, afin de réussir au mieux mon intégration, a été bien évidemment d'apprendre l'italien, que je ne parlais pas avant de venir vivre à Rome. J'y ai trouvé des gens de coeur, malgré une approche pas toujours facile pour un étranger.

Corriere Romano : Les 3 lieux les plus beaux de Rome, selon vous ?

Il y a tellement de choix... Toute Rome est belle ! Je me jette à l'eau...
fontaine de trévi, trevi, rome, roma
Corriere Romano : Je sais que cela va être difficile, mais vous devez me trouver au moins 3 défauts...
  • Une circulation difficile, comme dans toutes les grandes villes
  • Des transports en commun plus ou moins pratiques
  • Un manque de films en langue originale. Mais, c'est un détail évidemment
Corriere Romano : A Rome, vous êtes vous déjà senti en danger ? Vous retenez Rome comme une ville peu sûre ou moins sûre respectivement aux autres capitales européennes, par exemple ?

Je ne me suis jamais senti en insécurité à Rome. Au contraire, je m'y suis senti plus en sécurité qu'à Paris. Cela étant dit, il est évident que les problèmes du centre historique de Rome ne sont pas les mêmes que ceux des quartiers plus excentrés... A titre personnel, je me suis fait forcer ma voiture par 3 fois...

Je pense qu'en été, les contrôles devraient être renforcés. On a aussi simulé par deux fois un faux accident, en essayant de me soutirer de l'argent, pour éviter de perdre du temps en faisant appel à l'assurance. Mais, cela ne m'a jamais empêcher de vivre normalement à Rome. Je m'y suis toujours bien senti.

nuit blanche, rome, roma

Corriere Romano : En quoi sont différents et en quoi se ressemblent... les romains et les parisiens ? Votre quartier bien aimé du Trastevere et le ravissant Montmartre ?

Je dirais que parisien et romains ont ceci en commun qu'ils sont très fiers de leur ville. Mais les romains, dans des situations plus difficiles, montrent du coeur et ont le sens de l'humour. Je trouve les parisiens moins enjoués, plus renfermés... Peut-être est-ce le climat ?

C'est vrai que l'on compare souvent le Trastevere et Montmartre : les rues étroites et pavés, le côté populaire, l'invasion des touristes... Ils ont incontestablement un point commun : un charme fou ! Mais ma préférence va au Trastevere, qui a su encore garder de vrais traditions.

Corriere Romano : Retournons à votre blog : pour l'exactitude de l'information et les conseils, vous faîtes concurrence aux sites institutionnels et aux agences de voyages. Ne voudriez-vous pas avec l'excuse de l'amour pour Rome... (ouvrir une agence de voyages !)

Absolument pas ! Mon attachement et ma passion pour Rome ne sont pas des excuses, mais les moteurs de mon blog. Je suis heureux d'y vivre et je cherche à faire partager Rome au plus grand nombre, en répondant aux questions que les lecteurs me posent. Je montre une Rome actuelle, de manière originale et humoristique : sites officiels et blogs sont complémentaires.

totti, rome, as roma

Corriere Romano : Qui vient à Rome se trouve face à des choix inévitables. La Roma ou la Lazio ? Les centres commerciaux ou les marchés régionaux ? Bucatini all'amatriciana o spaghetti alla carbonara ?

Je ne suis pas trop le football, mais je dis Roma pour la relation si spéciale entre un joueur, Totti, et la ville ; la Lazio pour la tradition de ce club.
Je choisis le marché régional. Les centres commerciaux sont en périphérie et impersonnels.
Sans hésiter, Bucatini all'amatriciana. J'en ai déjà l'eau à la bouche...

Corriere Romano : La nuit blanche est un évènement né à Paris, puis exporté dans le monde entier. Comment se fait-il que dans la capitale française c'est une manifestation d'un indiscutable succès, alors qu'à Rome la nuit blanche est considérée comme un gaspillage ?

L'arrivée d'Alemanno a évidemment changé les choses. Sous Veltroni, il y avait une approche mentale différente. C'est dommage. Il est possible que Rome soit en difficulté financière, mais je trouve néanmoins triste de supprimer une fête qui permettait aux gens de vivre de manière particulière des lieux qu'ils aimaient.

C'était aussi une façon de mettre les beautés de la ville à l'honneur. Je me rappelle encore avoir vu le Circo Massimo, la nuit, illuminé de boules fluorescentes, dont les couleurs changeaient à chaque seconde. Une scène Magique !

Ce billet a été sélectionné en Coup de Coeur Paperblog.

Lire aussi

Commentaires

conseil sante a dit…
Je confirme les romains sont également très fier de leur ville, un peu comme Paris, Marseille et la Corse :)

Bonne journée à vous, david de http://www.conseil-sante.org
Anonyme a dit…
Mercoledi 12 dicembre
Caro Eric
Tu vas me trouver bien ignare, mais je n'ai toujours pas compris comment laisser un commentaire sur le billet du jour.
Celui de ce matin m'a enchantée.
D'abord parce que j'aime le cinéma, et qu'il m'arrive souvent de ne pas avoir envie de voir un film, quand il a été si bien évoqué, que sur les mots j'ai créé mes propres images, donné vie aux personnages et que je redoute la déception que pourrai provoquer la vision du VRAI film.
C'est ce qui m'est arrivé en lisant ta propre vision de "La promessa della sposa".
Ensuite, parce que tu es là, bien vivant derrière chaque phrase, et que mon imagination ne demande que ça, me glisser dans la peau du narrateur et revivre avec lui des moments de sa vie.
Merci pour ce décollage qui m'a ramenée dans ce qui fut et restera toujours la mia città, Roma...
Je n'ai qu'un regret, j'avais terminé mon café avant d'avoir ce plaisir !
Grazie
Arrivederci
Anna di Fiorile

Articles les plus consultés