Rome dit STOP aux Sacs En Plastique

Rome commence à dire STOP aux sacs en plastique, 10 mois avant l'entrée en vigueur, en Italie, de l'interdiction de commercialisation de sacs non biodégradables, sur des bases européennes. Il était temps...

The bag is dead - Net Efekt - cc

L'Initiative Romaine

La commune de Rome et son maire, Gianni Alemanno, lancent, avec le concours de l'AMA, l'initiative "Chi previene, ama". Qui prévient, aime. Avec un jeu de mot, sur le nom de l'organisme romain chargé de la propreté de la ville...

Sont distribués, du 22 au 28 mars, dans certains centres commerciaux et marchés de rome, des sacs alternatifs aux sacs en plastiques. Comprenez en papier recyclable. Pour alerter, sensibiliser et protéger l'environnement...

Centres commerciaux : Porta di Roma, Casal Bertone, Roma Est, La Romanina, Anagnina, Eur Roma 2
Marchés communaux : Piazza Testaccio, Piazza Alessandria, Piazza Iris, Via Campagnatico

La Directive Européenne

La directive communautaire EN 13432 entre en vigueur le 1er janvier 2011. Elle préconise l'interdiction de production et de commercialisation de sacs en plastique non biodégradables pour les marchandises à emporter.

Une seule statistique à Rome vous fait comprendre de suite quels sont les enjeux : on estime que, dans la seule ville de Rome, il se consomme, en une année, 1 milliards 600 millions de sacs en plastique... alors que la durée d'utilisation moyenne d'un sac en plastique est de 20 minutes environ (entre l'achat et l'arrivée à la maison), sa durée de vie moyenne est de 100 ans.

No plastic - Artiii - cc

Point de Vue

Bravo pour l'initiative. Toutes les opérations présentes et futures sont les bienvenues afin d'enrayer ce fléau écologique du 20ème siècle...

Pour avoir attendu 1 an avant la directive, pourquoi pas 15 ans avant ? Pourquoi les Leclerc nous battaient les oreilles, plus jeunes alors de quelques années, pour arrêter l'utilisation dans ses magasins des sacs en plastique et pourquoi cela s'est-il traduit par le paiement des sacs et non leur suppression ?

L'environnement n'a pas besoin de longs discours, mais de petits actes quotidiens. Le changement, c'est laisser de côté le passé et faire autre chose. Pourquoi avoir perdu 15 ans ? Comme le disait Izzy dans, Rome, ville propre ?, ces bouts de sacs plastiques sur les arbres qui bordent le Tibre font mal au coeur.

C'est du dégoût que l'on ressent. Il serait si facile que les enseignes de distribution prennent toutes des mesures drastiques. Pourquoi ne pas le faire ? Vous n'irez plus au supermarché pour acheter votre salade favorite parce que les sacs en plastique auront disparu ? Allons du sérieux et de la responsabilité. Changeons et vite.

I am not a plastic bag - Chris Ibbotson - cc

Be The Difference That Makes A Difference

Pardon de mes phrases à l'emporte pièce et de mes références US, mais il convient d'agir plus que de parler. Faisons ensemble une expérience.

Je suis sûr que vous avez une tonne de sacs en plastique de toutes les couleurs et de toutes les formes sous votre évier, pour divers usages.

Prenez maintenant les plus costauds d'entre eux, les plus pratiques, les plus résistants. Pour les fans de la mode et du design et pour ceux qui ne veulent pas se balader en ville avec de vulgaires sacs en plastique, achetez plusieurs sacs en tissus qui vous vont bien et qui font "in".

Bravo ! Vous êtes armé(e) pour aller faire les courses. Utilisez ces sacs à chaque fois que vous allez faire les courses et ne vous laissez pas tenter au moment de passer à la caisse. Testez une semaine...

Et dites moi si cela vous a perturbé le moins du monde ? Non ? A la bonne heure. Alors maintenant continuez pour les 51 autres semaines de votre année verte qui commence... maintenant. Go !

Moi, je l'ai fait du jour au lendemain, sans regrets et sans remords. Alors pourquoi pas vous ?

Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

J'aime bien que tu ne mâches pas tes mots dans tes articles "sauvons la planète, goutte d'eau après goutte d'eau".

Aux les dégâts invisibles en ville, il faut ajouter ceux qui touchent les océans et les mers. Ces sacs sont avalés par les poissons qui en meurent. On a retrouvé dans l'estomac d'un rorqual échoué agonisant, un bouchon de plus de 200kg constitué de débris de plastique.

Pour les courses, on peut aussi ressortir le vieux filet de nos grand-mères, le cabas en osier, le caddy, solutions adoptée à la maison.
Le problème souvent est d'oublier, en partant faire les courses, le type de sac qu'on réserve à cet usage. Il suffit de prendre l'habitude d'y ranger la liste des courses dès qu'elle est faite, et hop dans la voiture.

Autres temps, autres mœurs. C'est vrai que ce n'est pas facile de changer, mais chaque geste compte.
Merci Eric, d'être là pour nous le rappeler.
Anna
Eric a dit…
Oui, chaque geste compte. Ce qui compte aussi, c'est de ne pas être moraliste. Je ne le suis pas. Je partage simplement sur le sujet.

Quand je me rends compte que, à peine rentré des courses, la poubelle est déjà pleine des emballages des produits achetés, cela me désole.

On devrait installer dans les magasins des endroits pour récolter les emballages, qui vont de toutes façons finir à la poubelle, dès le retour à la maison, pour raccourcir les délais et le circuit des recyclage...

Articles les plus consultés