Vent de Liberté Sur Rome | Rome en Images
Nous sommes tous des Italiens
RSS facebook twitter googleyoutube Suivez Rome sur Pinterest
Les Italiens sont des Français de bonne humeur - Jean Cocteau

Vent de Liberté Sur Rome

Un vent de liberté souffle sur Rome... un vent nouveau. Rome célèbre la chute du mur de Berlin, dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989... 20 ans déjà. Rome se souvient...

mur à rome, italie
"Vent de Liberté 1989-2009. Rome célèbre la chute du mur de Berlin" en fanfare... 30 spectacles, 38 expositions vous évoqueront le climat de ce passage historique. La chute du mur de Berlin, c'est la chute du rideau de fer et de l'ex-bloc communiste des pays de l'est...

Programme Complet de Vent de Liberté (Pdf)
Evènements Principaux (Pdf)


En 2009, la liberté n'est pas passée partout... liberté de parole, liberté de penser, liberté d'écrire, liberté de jouer, de se promener... la liberté sans cesse à conquérir, à conserver, à fêter...

La liberté revêt des caractères différents pour chacun de nous... on veut être libre de penser, libre de se mouvoir où bon nous semble, libre de choisir, de décider ce qui est bien pour nous...

Puisque Rome fête la liberté, je pense à ceux qui ne peuvent s'exprimer librement sur la toile et ailleurs, sans risquer l'emprisonnement ou pire. A ceux qui ne peuvent dire haut et fort, ce que leur coeur et leur tête leur crient...

La liberté à un prix. Comme toujours, certains font les soldes, les autres paient au prix fort. La liberté peut s'acheter, mais elle commence déjà dans les têtes...


Diego, libre dans sa tête - France Gall

La liberté, un beau sujet de philosophie... le combat d'une vie.

Vos Chemins Mènent à Rome

Rome, italie

2 commentaires :

sur les traces de notre enfance a dit…

Je me souviens comme si c'était hier de ces images en direct. Les coups de pioches ou d'outils dérisoires, une première brèche. Ceux qui la traversent, jeunes pour la plupart, semblent égarés, aveuglés, comme s'ils passaient soudain de l'obscurité à la clarté.
Les Berlinois de l'Ouest très nombreux et euphoriques les entourent, les embrassent.
Pendant ce temps d'autres brèches se sont ouvertes, des pans de murs tombent sous les cris de la foule.
C'est le déferlement de ceux de l'Est littéralement happés par des dizaines de bras.
Des rires, des pleurs, des chants.
Nombreux sont ceux qui emportent un petit morceau du mur.
Ensuite, plusieurs jours durant ce sont les mêmes images qui passent et repassent, avec en musique de fond ce standard de jazz "it's wonderful, it's marvellous..."

Le moment le plus fort, inoubliable, Rostropovitch seul avec son violoncelle devant ce qui reste du mur. Il interprète une partita de Bach, sans voir la foule et des caméras qui l'entourent.
Sa musique parle à ceux qui ne sont plus.
Ces morts épinglés sur les barbelés ou fauchés par une balle.
Ces familles séparées qui ne se sont jamais revues.
Et toute cette douleur intime et secrète qu'il a portée, depuis que le mur l'a coupé en deux.
Je pleure.
Je pense à la souffrance que l'homme inflige à l'homme et je ne comprends pas.

Et j'ai peur pour tous ceux qui fraternisent, ceux qui disent à ceux de l'Est "vous êtes ici chez vous" et ceux qui le croient.

Il ne faut jamais arrêter de se battre pour la liberté, il faut que ce soit un flambeau que l'on se passe de génération en génération.

Mais il ne faut JAMAIS baisser les bras.
Merci Eric de le rappeler.

Eric a dit…

Merci de m'avoir faire revivre ces moments, que je n'ai peut-être pas suivis à l'époque comme il se devait...

Tom témoignage m'est précieux.

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires... j'adore ! - Rome en Images