Décode pas Digital Terrestre

Rome passe au digital terrestre. L'alternative ? Un décodeur ou une nouvelle télé ! Un marché juteux, dont les Berlusconi sont parties prenantes...


Le Calendrier

Du 16 au 30 novembre, la région Lazio (hors Viterbo) passe progressivement au digital terrestre. Rome ouvre aujourd'hui le bal. Suivent Latina nord, Frosinone, Rieti et Latina sud.

Si vous voulez toujours voir la télé à Rome, il ne vous reste plus qu'à vous équiper d'un décodeur (le signal digital passe par les antennes normales) ou d'un nouveau téléviseur, qui sont en général équipés de manière standard. Vérifiez au cas où !

Milan est la traine. Elle ne sera concernée que l'année prochaine (calendrier complet).

Un nouvel univers ?

Plus de chaînes, plus de fonctions interactives, plus de TV payantes à la carte, une qualité audio-vidéo meilleure. Si votre téléviseur est HD, il pourra recevoir les programmes haute-définition qui seront diffusés.

Un nouveau marché, surtout. On nous promet des décodeurs pour tous les goûts et toutes les bourses évidemment. Car, même si la qualité va être améliorée - ce qui, soit dit en passant, n'est pas un mal, l'image n'étant pas toujours au top -, il faut encore acheter quoi du décodeur, quoi du téléviseur...

digitale terrestre, rome, italie
Pour les personnes de plus de 65 ans, d'un revenu <= 10 000 euros par an et qui ont payé leur contribution RAI, 50 euros seront offerts. Je ne sais pas combien de personnes cela peut toucher...

Quand on sait que les Berlusconi sont aussi dans le business des décodeurs... On se pose des questions.

Une belle fierté pour Rome ou de beaux dessous de table en Italie ?

http://www.decoder.comunicazioni.it/
http://www.laziodigitale.tv/
http://www.dgtvi.tv/

Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

La situation est identique en France.
Ca m'énerve. Pourquoi remplacer ce qui marche très bien ?
Si les chaines supplémentaires sont au même niveau que les existantes !
Bref tu l'as dit, d'un côté de la frontière comme de l'autre ce n'est qu'affaire de gros sous.

On ne peut comparer les deux informations, mais l'autre soir je n'en croyais pas mes oreilles.
Le journaliste du 20 heures parlait d'une délégation d'industriels en IRAK et commentait en ces termes
"le marché de la reconstruction en IRAK est juteux".
On bombarde d'un main, ça fait marcher le commerce des usines d'armement.
On reconstruit de l'autre et cette fois ce sont les reconstructeurs qui s'en mettent pleins les poches.

Où est l'homme dans tout ça ?
Je serai tentée de répondre, MORT.

Articles les plus consultés