Rai Pas Gay - Zapping TV Romain

Et oui, voilà le retour des humeurs ! Ce n'est pas le printemps, c'est le plein hiver et il neige. Mais l'occasion est trop belle pour que je la laisse s'échapper...

Je bouleverse mes programmes pour vous raconter la nullité télévisuelle de l'année en Italie. Et oui, à quelques jours de la fin de l'année 2008. C'est vraiment trop bête...

Mais qui est l'heureuse élue ?
Une chaine publique, la Rai.

Pourquoi ?
Tout simplement parce que la Rai n'a rien trouvé de mieux que de jouer au censeur en coupant des scènes du film Brokeback Mountain, diffusé en début de semaine. Notez que le film était programmé en deuxième partie de soirée.


Qu'est-il passé par la tête des dirigeants de la Rai ?
Che figura di M... ! Peut-on me dire de quel droit on coupe les scènes d'un film comme celui-là - primé de Venise à Hollywood - sous prétexte qu'il s'agit de l'amour de 2 hommes ?

En 2008, en Italie, on ne veut pas regarder l'homosexualité en face. Oui, c'est un carton rouge, de honte.

Quel est le message ?
L'Italie, c'est l'Arabie Saoudite ou Dubaï, sans le désert ?

Ou peut-être alors le désert culturel. Sûrement. Trop, c'est trop. Il n'y a qu'à voir les programmes de première partie de soirée à la TV. Vous comprendrez vite. Des gros seins, des gros culs. C'est pas moi que le dit, c'est Souchon !

S'agit-il de puritanisme US ?
D'homophobie peut-être ? J'adore certaines émissions, de politique ou satiriques notamment, mais de grâce, pas la censure, pas ça, jamais.

Pourquoi peut-on joilleusement se démolir, s'entretuer à qui mieux mieux, parfois de manière sadique à heures de grande écoute, sans que personne n'y trouve à redire ? Pourquoi ne pas couper Rambo ? Pourquoi 2 traitements différents ? Tanatos, Ok, Eros, pas Ok...

Mais qu'est ce que c'est que ce bordel ! C'est donc l'exemple que l'on veut donner. La vie, c'est dur et l'homme est un loup pour l'homme. Etouffons tous les cris d'amour - Merci Balavoine - c'est ça ?


Découvrez Daniel Balavoine!


Je n'ai vu cela, de ma vie et de mes yeux, qu'à Dubaï pour la Vie rêvée des Anges. Bonjour la gloriolle...

Du Cinéma
Le cinéma, est un art, le 7ème ou pas. C'est comme si vous vouliez passer les sculptures de Botéro à la moulinette de Weight Watcher... Ma, scusa, non esiste ! Le montage est un art, de celui dont dépendent les films, et pas seulement leurs succès commerciaux...

Le montage peut faire ou détruire les films, il donne vie aux heures de prises, aux milliers de scènes répétées. Il prend le meilleur - espérons - pour donner sens, rythme, vie.

Qu'est ce qui a pris les dirigeants de la Rai de se prendre pour Edouard aux Mains d'argent ? C'est lamentable et indigne de l'Italie, pays de temps de merveilles et de culture.

C'est décevant, c'est dégoutant.

colisée, rome, italie, rome en images

Commentaires

Anonyme a dit…
Bravo Eric
J'ai adoré ce très beau film, comme tous ceux qui donnent sur les minorités un regard qui peut humaniser les homophobes, les racistes, les machos et autres rétrogrades.
De quel droit peut-on oser toucher aux oeuvres d'art ?
Cela rappelle ce peintre obscur et pourtant tristement célèbre surnommé "il Braghetone". Sur demande des autorités ecclésiastiques, il mit beaucoup de zèle à rendre décentes, en recouvrant les parties dénudés de chastes voilages, les fresques de Michel Ange à la Chapelle Sixtine.
Heureusement ce sacrilège fut réparé assez vite.
J'ai oublié son nom, mais son surnom a traversé l'histoire de l'art.
C'est un surnom qui irait bien à "il Cavaliere", car inutile de se creuser la tête pour chercher le responsable de cette politique du ciseau.
A doppo.
Anna di Fiorile
Eric a dit…
Merci Anna, pour ce point d'histoire de l'art, que je ne connaissais pas... et il y en a tant d'autres !

N'hésites pas à nous faire partager tes connaissances dans ce domaine. Cela permet d'éclairer d'un jour nouveau les vicissitudes du présent...

Ciao
Eric

Articles les plus consultés