Seisme de l'Aquila : Des Scientifiques en Prison

L'Aquila n'en finit pas de trembler. Prison ferme et dommages et intérêts pour 7 scientifiques italiens pour "homicide par imprudence". Ils s'étaient montrés trop optimistes. Un volontaire pour conseiller l'Etat sur les catastrophes naturelles en Italie ?

L'Aquila post-sisma - Marco Ciaffone

Des Scientifiques Condamnés

Pour vivre heureux, vivons cachés et en tous cas pas scientifiques. Ils ne vont plus être trop nombreux en Italie à vouloir faire partie de la Commission Nationale des Grands Risques. Elle s'était réunie peu avant le tremblement de terre de l'Aquila, et s'était fendue de conclusions rassurantes, après les multiples secousses qu'avait subi la région les derniers mois avant la tragédie.

Tant et si bien que l'on ne sait plus vraiment ce qui est le plus tragique : les 300 morts de l'Aquila, une ville qui n'en finit plus de se relever, des habitants au bord de la crise de nerfs ou ces scientifiques qui vont en prendre pour 6 ans de prison ferme et 7 millions d'euros de dommages à eux 7 ?

Tous Victimes

Evidemment, tout cela à la fois. Et les victimes en sont les premières conscientes. Il n'y pas de victoire à cette décision de justice, il y a des morts et des vivants qui ont leur peine en fardeau.

Il y a les survivants qui tentent de retrouver une vie normale, alors que la reconstruction est toujours trop longue lorsque l'on est dans le besoin.

Et il y a les scientifiques qui ne comprennent pas ce qui leur arrive. Oui, ils n'ont pas prévu l'imprévisible et n'ont pas demandé l'évacuation, bien au contraire.

L'Aquila

Et les Politiques ?

Pourquoi ne parle-t-on pas des politiques qui ont tout de même pouvoir de décision sur l'évacuation d'une ville, ou non ? Les scientifiques paient seuls les églises cassées. Les politiques encore qui ont laissé se construire souvent sans respect des normes anti-sismiques. Le Japon est prêt dans ses structures et dans ses têtes à faire face aux tremblements de terre, l'Aquila pas. Peut-être même pas encore.

Vivre est Dangereux

Et puis, on ne peut pas ne pas parler de cette dérive de la société à vouloir juger de tout, à vouloir trouver jusqu'à l'absurde les coupables, ceux à qui faire porter un chapeau trop grand, pour se libérer du fardeau de la libre conscience et du poids de vivre.

Il faut des responsables à tout prix, des coupables de la fureur terrestre. Il faut tout prévoir, tout anticiper, tout protéger. Plus de risques, plus d'aventure. La bulle du confort érigée en progrès de l'humanité, et qui doit sauver l'homme de ses peurs ancestrales.

Une société du prévisible ou tout est bien rangé. Orwell 1984, quand tu nous tiens.

Le verdict de l'Aquila indigne en Italie - Le Figaro
Seisme de l'Aquila : prison ferme pour les experts - Le Monde

Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

Cela rappelle les procès Staliniens.
Trouver un coupable, le fabriquer même, est la chose la plus facile du monde.

Que pensent de tout ça
- ceux qui vivent encore dans des préfabriqués et en ont marre du "week-end de camping" dont leur ont fait cadeau Berlusconi et consorts
- ceux qui ont enterré des morts dont l'absence les hantent,
- ceux qui ne peuvent réoccuper leur maison parce que nul ne sait où est passé l’argent des travaux prévus,
- ceux qui ne possèdent plus que des ruines qu'un bulldozer finira par balayer,
- ceux qui veulent vivre, décemment, dans ce qui ressemblera de nouveau à un village, avec la famille, les amis, les voisins, l'église sur la place dont les cloches sonneront autre chose qu'un monde disparu...
A tous ceux-là, ce procès doit leur faire "un bel baffo", comme on dit.
A ne pas traduire par "une belle baffe".
Quoique...
Anna

Articles les plus consultés