Colisée en Danger

L'enfer est pavé de bonnes intentions. Della Valle, patron emblématique du groupe Tod's, est en train de l'apprendre à ses dépends. La restauration du Colisée, programmée pour mars prochain, et financée par la célèbre marque de chaussures, est remise en cause.

diego della valle


Le Colisée de Rome en Danger

- Décembre 2011

Tod's au Secours de l'Italie

Quand Tod's annonce fin 2010 qu'il se porte au secours du Colisée et finance pour 25 millions d'Euro la restauration du monument vitrine de Rome, il n'en est pas à son coup d'essai...

"Le groupe Tod's vient juste d'annoncer qu'il financerait en grande partie la restauration du Colisée de Rome. Il avait déjà sauté le pas en septembre pour la sauvegarde des grands lieux d'Italie, comme l'Opéra La Scala de Milan. Retour sur ce partenariat avec des extraits du sublime film spécialement réalisé par Matthias Zentner." - ParisModes.Tv


Son amour de l'Italie, et du Colisée en particulier, ne semble pas être du bon goût de tout le monde, puisque la polémique - qu'est ce qui ne fait pas polémique de nos jours ?! - se poursuit en Italie, à la suite d'une enquête menée sur l'attribution de la restauration à Tod's.

La polémique me fait rire - jaune. Certains préfèreraient laisser s'écrouler le monument plutôt que d'accepter l'argent du privé. Si la mairie a choisi cette option, c'est peut-être qu'elle n'en a pas les moyens.

Et oui, c'est aussi une opération de publicité, ou mécénat, comme vous voudrez, qui fait parler de lui. Où est le problème ?

Croyez-vous qu'il vendra plus de chaussures en s'enorgueillant de cette restauration ? J'en doute.

Longue vie au Colisée !

Le Colisée de Rome Continue de se Dégrader - La Croix
Restauration du Colisée - Le Patron de Tod's Menace de Jeter l'Eponge Le Point
Le Colisée - Les Echos

Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

Izzy a dit…
En fait, il semblerait que Diego Della Valle (le patron du groupe Tod's) souhaitait que l’opération reste anonyme et l'a encore confirmé aux media, il n'attend aucune compensation publicitaire.
Giovanni Alemanno (maire de Rome) a effectivement confirmé dans une interview que la Mairie de Rome n'avait pas les moyens suffisant pour financer la sauvegarde du Colisée qui tombe en morceaux.
Le Groupe Tod's aurait déjà verse 10 millions d'euros. La situation a pris une autre ampleur quand la Cour des Comptes et le procureur de Rome a ouvert une enquête sur le contrat de financement... Affaire à suivre.... ;)
Dans un cas comme celui-ci, peu importe le moyen tant qu'on agit dans le bon sens.
Il n'a pas demandé de panneaux publicitaires sur le Colisée !
Alors qui se souviendra qu'il tient debout grâce à Tod's ?!
Eric a dit…
Merci de tes précisions Izzy.

Oui, Anna, l'essentiel est que le Colisée tienne encore debout !

Articles les plus consultés