Beppe Grillo Atomise Les Municipales Italiennes

Beppe Grillo, le retour. Super Beppe Grillo contre Super Mario Monti. Il va y avoir du sport. Beppe Grillo bouscule les politiques en place, au 1er tour des élections municipales partielles italiennes et le 2nd tour pourrait encore réserver des surprises. Beppe Grillo porte voix des "indignés" italiens ?

beppe grillo


"Au fond, cela fait 20 ans que les italiens votent pour des comiques." M. Gramellini - Editorialiste La Stampa. Les italiens vont apprécier.

Après le V-Day pour une politique propre, le B-Day contre Berlusconi, Beppe Grillo se fait le porte-voix des indignés italiens.

Je ne sais pas si les italiens sont indignés et je ne vais pas faire un discours philosophique sur De l'utilité de s'indigner si on s'arrête là, en tous cas, Beppe Grillo rassemble sur ses listes du Mouvement 5 étoiles, tous les ras-le-bol des italiens contre la classe politique en général et les mesures d'austérité en particulier.

Mais suffit-il d'avoir un casier vierge - condition pour présenter une liste du Mouvement 5 étoiles - et de ne pas être un professionnel de la politique pour concevoir et mener une politique de redressement de l'Italie ? Il est nécessaire de savoir ce que l'on ne veut pas et encore plus utile de savoir ce que l'on veut. En dehors d'un parlement propre et d'un anti-berlusconisme qui n'a plus sa place, quelle va être justement celle de Beppe Grillo ? Aboyeur et spécialiste des attaques ? On connait en France un parti qui n'a jamais été au pouvoir et qui se comporte ainsi. Alors, les listes du Mouvement 5 étoiles et Beppe Grillo aux élections municipales italiennes, et après ? Et bien, on jugera sur pièce. Les paroles sont belles en politique, les actes et les résultats encore plus. La situation de l'Italie est telle - je ne me réjouis pas de celle de la France, sans faire de catastrophisme - que quelques municipalités 5 étoiles ne pourraient peut-être pas faire de mal à la botte. Les municipalités sont un beau terrain politique pour avoir une action directe et concrète dans la vie des gens. C'est un beau challenge et un bel engagement. A tous ceux qui prennent cette route étoilée en Italie, bon courage. Les nouveaux indignés à la sauce italienne - Les Echos Dans la peau des électeurs de Beppe Grillo - Courrier International Beppe Grillo, le comique qui fait la peau des vieux partis - Rue89 Le comique Beppe Grillo s'invite dans la politique italienne - Le Monde Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

Ciao Eric
Au vu de ce dont nous sommes sortis en France, je serai assez d'accord avec l'assimilation des politiques à des comiques.
Avec le recul, on peut en rire, mais les derniers moments de la campagne relevaient pour celui qui a perdu, du grand guignol. " non je n'ai pas fait ça", démenti dans le 1/4 d'h par une photo. "Je n'ai absolument rien à voir avec ce scandale" et immédiatement des témoignages prouvent le contraire. Jusqu'à la tentative de récupération du 1er mai, les vrais travailleurs d'un côté, sans doute ceux qui ne demandent jamais rien et disent toujours "merci patron". Et de l'autre, la racaille, les faux chômeurs, les assistés, ceux qui râlent pour un rien, font grève pour embêter les français.
On appelle ça, "prendre les gens pour des cons".

Alors Beppe Grillo, pourquoi pas ? On sait on à qui on a affaire. L'essentiel est qu'il soit entourés de vrais professionnels de la politique.
"Libération" lui a consacré un long article, et il y a quand quelque chose qui coince. La perte du droit du sol, c'est à dire, qu'être né en Italie n'entraînera plus la nationalité Italienne.
On revient au cœur du débat qui agite l'Europe entière.
L’immigration.
Peu de personne font le constat, pourtant évident que presque toutes ces populations à la dérive viennent d'anciennes colonies. N'avons nous pas le devoir de "réparer"?
Nos sociétés sont déjà multiculturelles, mais à la façon d'un puzzle, chaque pièce à sa place. La non-intégration des 2èmes ou 3èmes générations, ouvre grand les bras de l'islamisme radical.
Quand à ceux qui arrivent, c'est un problème européen et mondial. Où est le sentiment de solidarité ? Peut-on laisser des populations entières crever de faim, et tenter leur vie en traversant la mer, et à quel prix ?
Et si nous commencions à les aider sur place, pas avec des sacs de riz, mais en leur rendant les terres occupées à produire du soja pour qu'ici, on puisse rouler Vert. Ce qui les empêches de continuer les cultures vivrières qui les nourrissaient.
Ce n'est qu'un exemple, mais il suffit de se pencher sur le comportement de Montesanto, qui fait son marché sur la planète, plus il en a, plus il en veux. Voilà, entre autre, ce qui rempli les barques.
Ce n'est pas en les renvoyant dans l'autre sens, ou direction le pays voisin, que l'on règlera le problème.
Ils nous ont mondialisé, malgré nous, contre nous. Soyons des Alter-mondialistes capables d'avoir une vision de haut, avec toutes les interactions dont personne ne parle. Et de proposer des solutions dans les pays-mêmes. L'exil est une déchirure, il faut être totalement désespéré pour être un exilé volontaire.

Alors je suis un peu déçue que Beppe, par ailleurs si sympathique, reste simplement un nationaliste.
J'attends la suite
Ciao Eric
Anna

PS le blog n'est plus le même, je me suis investie ailleurs
Rome En Images a dit…
Coucou Anna, je ne t'avais pas reconnu jusqu'a la signature... C'est bien de s'engager...

Articles les plus consultés