Dictionnaire Chinois-Italien

Alors que l'année du Tigre débute et que l'on fête partout le nouvel an chinois, est sorti, en 2009, le grand dictionnaire chinois-italien. Plus de 40 millions de personnes sont en train d'apprendre le chinois dans le monde...


Bonne année chinoise ! Il se peut que pour cette année du tigre vous décidiez d'apprendre l'italien et le chinois. Je vous savais ambitieux, mais là vous y allez fort...

Le Dictionnaire Chinois-Italien

Pensé comme pont culturel entre la chine et l'Italie, ce dictionnaire de 100 000 entrées a été pensé par 2 professeurs chinois et italien, pendant plus de 10 ans. Les deux rédacteurs sont Giorgio Casacchia, professeur d’études philologiques chinoises à l’Université Orientale de Naples, et le professeur Bai Yukun de l’Université des Langues Etrangères de Pékin...

Il contient une vaste collection de termes formant le lexique de base de la langue chinoise, et aussi beaucoup de termes spécialisés...




L'utilité du Dictionnaire Chinois-Italien

Pour gagner la bataille économique, il faut d'abord gagner la bataille des idées. Si les Etats-Unis l'ont bien compris et appliqués depuis des décennies, la Chine était jusqu'alors renfermée sur elle-même...

La Chine s'est éveillée (Peyrefitte) et ses instituts Confucius, créés en 2004, à l'instar de nos alliances françaises, s'implantent dans le monde entier pour faire connaître la Chine et sa langue. L'objectif ? Rattraper l'anglais, le français ou l'espagnol qui ont quelques longueurs d'avance...

Si les moyens pédagogiques et la rareté des enseignants freinent le développement du chinois dans le monde et en Italie, ce dictionnaire chinois-italien peut permettre de renverser la vapeur...

Ce dictionnaire est aussi un instrument de politique étrangère qui peut être utilisé comme un moyen utile de promouvoir le commerce. "Il sera également utilisé par l’Institut Italien du Commerce Extérieur (ICE) dans son travail de soutien aux entreprises, ainsi que par les avocats défendant les intérêts des firmes italiennes en Chine et dans les relations avec les universités chinoises."

Longue vie au dictionnaire chinois-italien !

Je vous conseille 2 livres sur la Chine, bien avant les JO et la folie éditoriale qui s'en est emparée et parce que je trouve qu'Alain Peyrefitte a complètement été oublié à cette occasion, laissant la place aux coups de pubs et aux expert auto-proclamés. Un peu anciens, ils ont néanmoins fait dates...

La Chine s'est éveillée, carnets de route de l'ère Deng Xiaoping
Quand la Chine s'éveillera - Le monde tremblera

Tous les Chemins Mènent à Rome

Commentaires

Le dictionnaire est très beau, je trouve cela si important pour un compagnon que l'on consulte en permanence.
Je me demande à quoi il ressemble.
Le lit-on de gauche à droite ?

Je me souviens du choc d'incrédulité qu'avait déclenché le livre de Peyrefitte lors de sa sortie. Un Visionnaire... même si par ailleurs je ne partageais pas ses idées politiques.

Puis-je proposer un regard voyageur et littéraire ?

"La Chine à petite vapeur" de Paul Théroux
Un voyage d'un an dans la Chine de l'après-Mao, les yeux grands ouverts, sautant d'un train longue distance à l'autre.
Éditions GRASSET, 12€


Les romans policiers de Qiu Xiaolong, qui se déroulent à la même époque. L'inspecteur, poète à ses heures, est aussi un fin observateur sociologique.
aux éditions de poche FOLIO
à moins de 7€

Ceux qui sont attirés par la Chine ancienne, se délecteront des enquêtes du Juge Ti, de Van Gulik.
Très bien documentées, elles mêlent intrigue, sagesse séculaire, et une étrange manière de rendre la justice, dont devraient s'inspirer nos magistrats.
Également chez FOLIO au même prix.

"Le Lotus Bleu" aventure de TINTIN avant et pendant la domination japonaise à la fin des années 30.
Rien n'est inventé à part les personnages, et Hergé dessine comme un cinéaste.
9€

Et dans un tout autre registre, la question qui dérange...
Le Tibet, qu'a sillonné de 1984 aux années 2000, Claude B. Levinson. Elle nous livre le témoignage émouvant, d'une femme à l'écoute de ce peuple opprimé et non violent.
"Tibet, otage de la Chine"
Éditions Picquier Poche, 12€

Je terminerai par un proverbe que j'ai fait mien... sauf quand il s'agit de Cinecittà !
"Il faut faire vite ce qui ne presse pas, pour pouvoir faire lentement ce qui presse."
Anna
Eric a dit…
Je crois que c'est de gauche à droite...

Voyons, Anna, tous les commentaires sont les bienvenus...

Voici les liens:
- La Chine à petite vapeur
- Livres de Qiu Xiaolong
- Le Juge Ti
- Les Aventures de Tintin : Le Lotus bleu
- Tibet, otage de la Chine

1000 mercis, Anna, pour tes propositions de livres. Mais quand vais-je donc trouver ce temps pour lire tout cela ?

Tout le monde il est bienvenu pour ajouter ses coups de coeur...

Ciao Anna.

Articles les plus consultés