Le Slow Food a 20 Ans [Cuisine]

Le Slow Food débarque à Rome pour 4 jours, à l'occasion du Terra Madre Day... journée de fêtes, dans le monde entier, pour célébrer les 20 ans de l'anti fast-food. Mais qu'est-ce que le Slow Food ?

slow food, terra madre
Le Slow Food

"Née en 1989 dans le but de s’opposer au « fast food » et à la « fast life », Slow Food est une association internationale éco-gastronomique qui compte aujourd’hui plus de 100 000 membres dans plus de 150 pays.

Slow Food, cela veut dire donner à notre alimentation l’importance qu’elle mérite, connaître son origine et le travail des producteurs, respecter le rythme des saisons, être conscient que nos choix alimentaires quotidiens ont une influence sur l’avenir de notre planète.

Mais surtout, Slow Food signifie faire tout cela en gardant à l’esprit les notions de plaisir et de responsabilité, en les rendant inséparables.

Slow Food organise et soutient des manifestations à l’échelle internationale, nationale ou locale, pour généraliser la connaissance des produits locaux et artisanaux, pour soutenir une agriculture durable et mettre en contact les producteurs et les consommateurs (ou, mieux, les co-producteurs).

www.slowfood.com

slow food, terra madre
Qu'est-ce que Terra Madre ?

"Terra Madre est un projet planétaire imaginé par Slow Food, dont le but est de former des réseaux entre les participants de la filière alimentaire avec, au centre, les communautés alimentaires, afin de parvenir à trouver et à mettre en place une nouvelle logique agro-alimentaire, plus respectueuse des hommes et de la terre, et qui permettra de préserver le goût et la biodiversité alimentaire.

Tous les deux ans, les différents acteurs de cette filière se retrouvent à Turin pour discuter des problématiques qui les affectent, pour obtenir une visibilité et pour se faire entendre."

www.terramadre.org

slow food, terra madre
Le Slow Food-Terra Madre Day à Rome

Si la journée de la Terra Madre a eu lieu hier 10 décembre, pour la 1ère fois, Rome fête le Slow Food jusqu'à la fin du Week-end... dégustations, dîners, séminaires, foires dans toute la capitale.

Slow Food Rome - 11 Décembre (Pdf)
Slow Food Rome - 12/13 Décembre (Pdf)

Ces journées à Rome, et plus particulièrement le 10 décembre dans le monde entier, insistent sur...

- le manger local,
- le droit à de la nourriture de qualité,
- la nécessité de sauvegarder la biodiversité agricole et alimentaire,
- la promotion des productions locales,

... des objectifs qui sont aussi ceux de Rome, qui cherche à

- rééquilibrer le rapport ville/campagne,
- promouvoir la saisonnalité des produits,
- appuyer les filières courtes,
- soutenir le concept de km0,

... en clair, éviter au maximum les déplacements de marchandises, pour réduire notre emprunte écologique au minimum.

www.slowfood.com/terramadreday

Joindre l'utile, la protection de l'environnement, à l'agréable, des produits locaux, de saisons et savoureux...

Vous ne trouvez pas que ces thèmes sont d'actualité, en marge du sommet de Copenhague ?

Slow Food Nation: Why Our Food Should Be Good, Clean, And Fair

Carlo Petrini (Slow Food) prône le changement basé sur 3 principes : produire de la nourriture bonne, propre et juste.

Plus de Slow Food, vendredi prochain, avec Garance.

Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

Merci pour ces informations que l'on ne trouve pas partout.
Ce qui frappe l'ancienne militante gauchiste que je fus, c'est que pendant des années, si j'avais revu un peu mes idéaux de 68, je n'avais pas réussi à les faire atterrir dans le réel.
Là, ce qui se passe en ce moment autour de Copenhague, de ce dont tu parles dans ton article, des mouvements autour des Verts. c'est un peu ce dont je révais.
Un combat qui allie à la fois une lutte pour vie meilleure, un altermondialisme dans le respect des autres, un combat pour les générations futures.

Finalement la roue de l'histoire est peut-être en train de tourner. Les limites ont été dépassées et les consciences s'éveillent. On est à l'opposé du "travailler plus pour gagner plus" de qui nous savons.
C'est vivre mieux, mais pas seul dans son coin. Consommer, mais pas à n'importe quel prix et ce n'est pas que d'argent que je parle là.
On sent poindre une solidarité qui dépasse les frontières artificielles des pays, pour se centrer sur LA TERRE.
Il faudra du temps, une génération peut-être, mais ça viendra...
Eric a dit…
Je pense que nous prenons tous plus ou moins conscience de la finitude du monde... des excès... du précieux de l'eau et de la nourriture...

Rappelons que des milliards de personnes souffrent de ne pas manger à leur faim...

Manger paraît alors un luxe. Mais si notre façon de manger peut avoir un effet bénéfique sur nous et les autres, alors c'est super.

Je suis aussi inquiet par la surpopulation...

Articles les plus consultés