Villa d'Este - Tivoli [Escales]

La villa d'Este, à Tivoli, fait partie de ces ballades d'une journée, autour de Rome, qui valent le détour. Si vous avez un peu de temps devant vous lors de votre séjour, son jardin magique vous enchantera...

villa d'estée, tivoli
Le Jardin des Merveilles

Pour commencer par bien poser les choses et la Villa, la Villa d'Este fait partie du patrimoine mondiale de l'UNESCO.

"La Villa d'Este à Tivoli avec son palais et son jardin est un des témoignages les plus remarquables et complets de la culture de la Renaissance dans ce qu'elle a de plus raffiné.

La Villa d'Este, de par sa conception novatrice et l'ingéniosité des ouvrages architecturaux de son jardin (fontaines, bassins, etc.), est un exemple incomparable de jardin italien du XVIe siècle.

La Villa d'Este, un des premiers « giardini delle meraviglie », a servi très tôt de modèle pour le développement des jardins en Europe."

Photos World Heritage Collection
Villa d'Este (Site officiel)

Villa d'Este - Tivoli
Villa d'Este - Tivoli - Animoto - The End of Slideshow

Ses fontaines, sa fraîcheur en été... la terrasse où prendre un bon cappuccino...

Qu'on est bien en Italie, non ?

Vos Chemins Mènent à Rome

Commentaires

Sans avoir jamais guidé mes pas vers La Villa D'Este, j'en garde un souvenir très vivace.

J'ai toujours aimé, autant que le voyage, aller où m'entrainaient la lecture et les oeuvres d'art.
Et La Villa d'Este fut un sujet d'inspiration inépuisable.

Le nombre infini d'esquisses ou de tableaux plus achevés, témoignant des peintres qui passèrent par Rome où y vécurent.

Les "Jeux d'eau à la Villa d'ESte" de Franz Litz, qui se mèlent au bruissement des fontaines.

Les écrits, allant du simple carnet de voyage à des livres, dont les "Promenades Romaines" de Stendhal, pour ne citer que lui.

Et depuis l'avènement de la photographie, les innombrables clichés qui ont pris ce lieu pour cible de leur regard.

je ne ressens pas de regret, plutôt une sorte de nostalgie.
Celle de ceux dont j'ai emprunté les traces et qui ressentaient la tristesse du départ.

Mais je suis encore là.
Assise sur le bord d'une fontaine, dessinant ou écrivant malgré les éclaboussures qui diluent l'encre de ma plume.
Une sorte de fantôme, dans une vie imaginée, qui va l'amble avec la mienne...

Articles les plus consultés