L'Administration Italienne

Réussir à Rome en se sortant des griffes de l'administration... Izzy a bien voulu que je publie son commentaire, bien qu'il n'ait pas été rédigé en ce sens... mais moi, je le trouve très bien ! Où comment "Patience et longueur de temps font que plus que force ni que rage"...

Izzy, Expatriée Volontaire
J’ai reçu vendredi ma “Tessera Sanitaria” qui serait l’équivalent de la carte Vitale en France. Je l’ai reçue après 11 mois de démarches administratives ! Enfin !

Je suis expatriée volontaire. C’est à dire que je suis arrivée à Rome par mon propre chef, sans emploi, sans parler italien. Etant déjà polyglotte (merci papa, merci maman), je n’ai eu aucun mal à trouver un emploi.

Le talon d’Achille de beaucoup d’italiens étant les langues étrangères, pour peu qu’on soit déjà bilingue voire trilingue (encore mieux) les portes s’ouvrent facilement. Mon employeur, compréhensif, m’a permis de suivre des cours d’italien pendant 6 semaines tout en travaillant à mi-temps.

Ce fut fort appréciable et apprécié ! J’aurais aimé pouvoir terminer le cycle des cours, mais j’ai du interrompre mes cours pour travailler à temps plein. Ce que je regrette un peu mais une fois plongée dans le grand bain, j’ai fait d’énormes progrès rapidement et l’initiation m’a énormément aidée.

agenzia delle entrate, administrations italiennes, rome, rome en images
Les démarches Administratives

Une fois mon « contratto a progetto » en main, j’ai commencé mes démarches administratives :
  1. L’agenzia delle entrate pour le fameux Codice Fiscale, le plus facile
  2. Le poste de police pour la résidence. 3 visites !
  3. Le Municipio (la mairie locale) pour la résidence. 10 visites ! Le Municipio pour le permis de séjour. 3 visites !
  4. L’ASL pour la carte médicale et choix du médecin. 0 visite !

patience, statue romaine, rome, italie, rome en images
3 Conseils sous le Signe de la Patience

Je vous passe le détail de mes péripéties mais voici ce qu’il faut savoir de l’administration italienne :

1. Ne pas écouter ce qu’on vous dit la première fois

Tous les interlocuteurs rencontrés ont une interprétation différente de la loi. Insister, ne pas se démonter et ne pas perdre patience. Faire comme les italiens, demander à 2 ou 3 personnes différentes. Recouper et encore recouper les informations !

2. Patience, patience et encore patience !

Sur place, prendre son numéro et surtout ne pas s’énerver si un italien vous passe devant sous quelque prétexte que ce soit. Vous apprendrez vite à en faire de même.

3. Tout se passe par connaissance

... ne pas perdre patience si quelqu’un vous passe devant parce qu’il ou elle connaît le préposé. De toute façon cette personne ne fera pas la file d’attente, alors autant en prendre son parti ! Je connais quelqu’un qui travaille à l’ASL, même pas eu besoin de me déplacer, tout s’est fait tout seul, choix du médecin et tessera sanitaria! Et hop !

plaque d'immatriculation, administration italienne, rome, italie, rome en images
Plaque d'Immatriculation

J’ai commencé les démarches pour changer les plaques d’immatriculation de ma voiture française. Une vraie aventure qu’il faut vivre pour le croire !

Cela fait un mois que sous la menace de mon courtier en assurances français, j’ai entrepris cet énième parcours du combattant.

Il est vrai que travaillant, il n’est pas évident d’organiser son emploi du temps pour trouver un moment pour traverser la ville (il n’y a qu’un seul bureau dans la capitale pour les changements de plaques étrangères) aux horaires d’ouverture fantasques du bureau !

Patience, patience, j’y suis presque !

Seuls les titres et les photos ont été rajoutés à la version originale.

colisée, rome, italie, rome en images
Tous les Chemins Mènent à
Rome

Commentaires

Izzy a dit…
Ca y est, j'ai mes plaques italiennes mais plus d'assurance! Le cauchemard continue!
Eric a dit…
Courage !

Normalement, avec les plaques italiennes, il n'y aura pas de problèmes... à part le prix...
Je te fais confiance pour trouver rapido presto la solution, tu as l'air d'une débrouillardise à toute épreuve.
j'aime bien ton prénom, si ce n'est pas indiscret c'est le vrai ou un surnom ?
Cela ressemble à quelque chose qui te ressemble "it's easy" prononcé très vite en avalant quelques lettres !
Ton billet m'a donné un peu le blues, c'est une aventure que j'aurai beaucoup aimé vivre.
Je ne parle pas de tes heures passées à faire la queue ici et là bien sûr, mais de m'expatrier à Rome.
Quoique j'aurai plutôt eu l'impression de rentrer alla casa mia.
Mais finalement si je n'ai pas eu cette expérience du quotidien lors de mes séjours Romains, cela les a préservé de tout ce qui n'était pas "luxe, calme et volupté..."
Le luxe étant la lumière en fin d'après midi au jardin des orangers.
Le calme, la solitude dans les jardins encore déserts de la Villa Medici.
La volupté, le sentiment troublant d'être là depuis toujours et d'y être pour toujours.

Merci Eric pour ton petit film sur le bal masqué. La musique, les images tout était parfait.
J'attend les suivants avec impatience, La piazza di Spagnia al tramonto par exemple.
Je t'entend d'ici "quel culot ! elle n'à qu'à le faire elle-même et me l'envoyer !"
Tiens c'est une idée ça, je te la donne, demander aux lecteurs de petits animoto.
Je t'entend encore "non, mais de quoi'j'me mèle !"
Allez ciao a tutti
Anna
Eric a dit…
Pourquoi pas ! Mais j'aimerai déjà bien recevoir quelques réponses sur Zoom sur Rome !

Ciao
Plusieurs problèmes
1 Mon scan est coincé et je n'arrive pas à me souvenir de la manip nécessaire
2 Mes diapos sont à la campagne, et je n'y vais qu'en juillet
3 Là-bas pas d'internet, retour fin septembre
4 Le choix difficile... j'ai dû faire plus de 1500 photos

Toutes ces difficultés résolues, je t'envoie la più bella...
"Croix de bois, Croix de fer" !
Là encore la différence générationnelle a encore frappée, tu ne connais peut-être pas ce serment, maintenant oui.
Je précise que cela n'est crédible que si l'on crache par terre.
L'éloignement t'aura, heureusement, épargné ça !
Eric a dit…
Je ne suis pas si jeune que cela ! Ce serment est vieux comme le monde !

Ciao
Silvia a dit…
@izzy
expatriée très très volontaire… et très courageuse

Malgré tout ça, et la saleté bien décrite ailleurs, vous avez encore envie de rester ?

Et vous savez pourquoi on les appelle "agenzie delle entrate" ? C'est parce qu'on est sûr d'y rentrer, mais on ne sait pas si et comment on va s'en sortir...
Eric a dit…
Elle est pas mal... il faudra que je pense à l'utiliser un de ces jours...
Silvia a dit…
Hé, hé... Et les droits d'auteur ?

Articles les plus consultés