Tourisme Made in Italy

Le Tourisme Made in Italy est en berne ! Les choses ne sont plus comme elles étaient, mon bon Monsieur...

1. Le Tourisme Made in Italy en Chiffres

Lentement, mais sûrement, l'Italie perd sa place de leader dans le classement mondial...

Classement par nombre de touristes étrangers
1970 - 1er pays au monde
2008 - 5ème, derrière la France, l'Espagne, les Etats-Unis et la Chine
2020 - 8ème, derrière la Grande-Bretagne et Hong-Kong

... alors que le tourisme représente une part importante de sa richesse...

Secteur Touristique Italien
- 10% du PIB
- 2 millions de personnes employées
- 90 milliards d'euros générés

Bien plus qu'un problème d'orgueil national, c'est d'un problème économique sérieux pour l'Italie dont il s'agit...

piazza navona, rome, italie, rome en images
2. Les Raisons du Déclin

Selon le Forum Economique Mondial, l'industrie touristique italienne est peu compétitive et se situe derrière ses principaux concurrents en Europe : la France et l'Espagne.

Que signifie une industrie touristique peu compétitive ?

- Des infrastructures (hôtels, mais pas seulement) pas au niveau...

- Le manque d'un cerveau pensant capable d'organiser l'offre touristique au niveau national italien...

- Une utilisation pauvre d'internet, qui est devenue l'agence de voyage la plus utilisée au monde... aujourd'hui sur le net, vous pouvez ainsi réserver tant vos séjours que vos locations, sans bouger de chez vous...

  • Offre Artisanale
C'est une des caractéristique qui va si bien à l'Italie : 2% des hôtels sont affiliés à une grande chaîne internationale. Dans les autres pays...

70% - USA
20% - Grande-Bretagne
18% - France
12% - Espagne

Pour l'Organisation Mondiale du Tourisme, c'est presque une faute. Bien sûr, on préfère souvent - tout dépend des goûts évidemment - un charmant petit hôtel Santa Maria dans le Trastevere, à une chambre impersonnelle identique partout dans le monde...


... mais la force des grandes chaines est leur proposition commerciale justement d'un pays à l'autre. Leur offre est aussi plus adaptée aux congrès et autres foires et expositions.

  • Les Jeunes, le Low Cost et Internet
En période de crise, certains secteurs déjà en croissance peuvent assurer la survie. C'est le cas, par exemple, des chaînes d'hôtels à bas prix, plus développées en France et en Espagne (Formule 1,...).

C'est le cas aussi des auberges de jeunesse.

Low costs ou auberges de jeunesse, l'Italie a du retard dans ces secteurs spécifiques...

En Europe, en moyenne, 34% des réservations d'hôtels se font sur internet. En Italie, la moyenne est de 24%... Pourquoi ? Il y a moins d'hôtels qui offrent cette possibilité : 60% contre une moyenne européenne à 72%...

réservations d'hôtels en ligne, rome, italie, rome en images

3. Les Risques du Déclin

Du fait d'une promotion peu efficace... même si l'Italie investit 160 millions d'euros à l'année, presque autant que la France (180 millions) et l'Espagne (170 millions), dans sa promotion, la plus grande part va aux consultants qui créent ces campagnes !

... Allié au fait que personne ne tient vraiment la bannière d'une Italie unifiée en terme de communication, le tableau du tourisme italien risque de se noircir, selon le «World travel & tourism council»...

Classement Mondial du PIB du secteur touristique
D'ici à 10 ans, l'Italie pourrait passer de la 8ème à la 9ème position.

Echelle de l'argent apporté par les voyageurs étrangers
D'ici à 10 ans, l'Italie pourrait passer de la 5ème à la 6ème position.

Investissement dans le secteur touristique
Sortir du Top 10, d'une position de 8ème aujourd'hui.

... une entaille à l'image du Belpaese... un coup dur à une économie déjà en difficulté.

(Tiré d'un artcile du Corriere della Sera - Lorenzo Salvia - Crolla il Turismo Made in Italy)

Lire aussi : Italie : Tourisme 2009 en Baisse

colisée, rome, italie, rome en images
Tous les Chemins Mènent à Rome


Commentaires

Tu es rentré ! Benvenuto !
J'espère que tu nous fera partager ce bonheur tout neuf...
A doppo
Anna
Izzy a dit…
Le problème majeur de l'Italie est que pendant des années, le tourisme s'est reposé sur ces lauriers... Véritable musée à ciel ouvert, l'Italie n'avait pas besoin de faire sa pub, son patrimoine suffisait à attirer les foules. Erreur, grosse erreur... Dans un marché de plus en plus compétitif, en temps de crise, l'Italie n'est pas moins chère que la France et ne peut plus se permettre de se reposer sur ses acquis. Venise est même aussi chère que Paris, sinon plus chère. L’Espagne a mis en place une politique de vente en matière de tourisme particulièrement agressive et les hôtels de Barcelone font des offres jusqu’à moitié prix de celles de Rome pour le même standard d’hôtel aux mêmes dates. Dans ces conditions, on s’attend à ce que l’ENIT, l’office du tourisme italien réagisse… Il n’en est rien….
Un site internet toujours aussi pauvre, des brochures qui ne donnent pas envie de se déplacer… La Maison de la France a un site internet avec un contenu extrêmement riche, Paris Info, le site de l’OT de Paris propose un nombre incalculable de photos et idées pour visiter la ville…
Compter sur les opérateurs pour drainer et vendre l’Italie… ça a marché un temps, mais en temps de crise, il conviendrait à tous les acteurs du tourisme de faire un effort et particulièrement à l’organisme gouvernemental. Il y a encore tant de belles choses à découvrir en Italie !
Eric a dit…
@Anna
C'est prévu, mais je n'ai pas une minute à moi ces temps-ci...
Promis je publie rapidement...
Ciao
Eric
Eric a dit…
@Izzy
Bah dis donc, tu en connais un rayon !
Tu travailles dans le tourisme ou quoi ?!
Merci de ta vision avisée.
A bientôt
Eric
Izzy a dit…
Ben oui comment t'as deviné?
Eric a dit…
Parce que ton propos fait très pro et que tu sembles vraiment bien connaître ton sujet.

Tes avis sont toujours très précis et documentés. Je pense à ton commentaire sur l'EUR par exemple.

Donc, c'est toujours très intéressant...

Articles les plus consultés