Du Rififi en Italie !

Prodi s'est battu comme un beau diable. Mais il n'a rien pu faire. 161 voix contre, 156 voix pour. Le Sénat n'a pas donné sa confiance au gouvernement en place.



Prodi qui pleure, Berlusconi qui rit ! La droite est à la fête au Sénat, comme dans la rue. Regardez la scène précédente sous un autre jour...



Le chef du gouvernement a donc présenté sa démission au Président de la République, Giorgio Napolitano. Celui-ci ne l'a pas encore acceptée, afin de gérer les affaires en cours et d'y voir aussi plus clair.

S'ouvre en effet un espace de concertations intenses entre Napolitano et les présidents de la chambre des députés et du sénat, d'une part, les groupes parlementaires, d'autre part. Les chefs des partis politiques pourraient aussi être consultés. Et revoilà Walter Veltroni...

Qu'en sortira-t'il ? Va-t'on vers la mise en place d'un gouvernement de remplacement, dit technique ou institutionnel ? Vers des élections anticipées ?

Mystère. La suite au prochain épisode !

Ce billet a été sélectionné en Coup de Coeur Paperblog.

Lire aussi

Commentaires

Articles les plus consultés